A chacun sa famille

Etre père ou mère est un rôle que l’on apprend petit à petit avec ses forces et ses fragilités. Chacun·e construit son propre modèle de famille. Il vous arrive peut-être de ne pas vous reconnaître dans les images de la famille type épanouie telle qu’elle est souvent représentée. Cela peut vous déstabiliser et être source de stress.

 

Témoignage de parents

La famille dans la vraie vie

L’image de parents épanouis jouant avec leur petit enfant souriant dans une maison parfaitement ordrée alors que mijote le repas du soir… Cette image est bien souvent celle qui est utilisée pour décrire la vie de famille avec un jeune enfant. Les photos dans les albums tout comme celles diffusées sur les réseaux sociaux témoignent de ces instants précieux quand vous devenez parent. Une image idéale qui peut cependant aussi être une pression et un stress pour les parents. Car dans la réalité de la vie quotidienne, être parent de jeunes enfants n’est pas aussi facile. Un bébé qui pleure, un enfant aîné qui s’agite, un appartement en désordre, le repas qui n’est même pas encore commencé ou encore le linge sale qui s’accumule … voilà une réalité à laquelle la plupart des parents de jeunes enfants sont confrontés. Et c’est normal. Traverser de tels moments ne fait pas de vous de mauvais parents ! 

L’arrivée d’un enfant est un grand bouleversement (voir également le chapitre « Devenir parents ») et le rôle de parent s’apprend petit à petit avec les forces et les fragilités de chacun·e. Chaque parent fait du mieux qu’il·elle peut et c’est normal de ne pas toujours y arriver tout·e seul·e. Demandez de l’aide à quelqu’un de confiance dans votre entourage, par exemple pour :

  • Préparer les repas
  • Faire le ménage ou la lessive
  • Vous relayer pour bercer votre enfant

Demander de l’aide n’est pas un signe de faiblesse ! 
Si vous êtes seul·e, si vous vous sentez seul·e ou si vous avez besoin de conseils, n’hésitez pas à faire appel à la ligne de Conseil aux parents de Pro Juventute. Le numéro 058 261 61 61 est accessible jour et nuit et les conseils sont gratuits. Vous pouvez également consulter les différentes ressources pour la famille dans votre canton ici
 

Les différents types de familles

La famille telle que vous la voyez dans les magazines, sur les réseaux sociaux ou encore à la télévision est souvent représentée par un père et une mère accompagnés d’un ou de plusieurs enfants. C’est aussi ce modèle de famille traditionnelle qui constitue encore la référence dans de nombreuses lois qui organisent la vie en société. 

Aujourd’hui pourtant, il existe d’autres types de familles : monoparentales (= père ou mère seul·e avec un ou des enfants), recomposées (= un couple avec un ou des enfants issus d’une autre union), arc-en-ciel (= famille dans laquelle un parent, au moins, se définit comme homosexuel·le, lesbienne, bisexuel·le ou trans avec un ou des enfants nés d’une relation hétérosexuelle antérieure, conçus au sein d’un couple lesbien, gay ou trans, adoptés ou élevés par une famille d’accueil).

Une partie de la société dans laquelle nous vivons accepte difficilement la diversité et peut avoir tendance à rejeter les modèles qu’elle considère comme différents. Dans ce contexte, être un père ou une mère, le compagnon ou la compagne d’un parent, dans une famille non traditionnelle peut être source de stress, d’anxiété ou d’isolement. Il est important de ne pas rester seul·e avec ses questions et inquiétudes.

N’hésitez pas à contacter la Fédération suisse des familles monoparentales, ou l’association des Familles arc-en-ciel. Elles peuvent apporter de précieux conseils et vous encourager à parler de vos préoccupations à une personne proche de confiance ou à un·e professionnel·le.

Par exemple, les centres de santé sexuelle dans votre canton offrent des services d’écoute, de soutien et d’orientation sur les questions de sexualité bien entendu, mais aussi plus globalement sur la constitution d’une famille dans toutes ses diversités. 

A lire aussi

Valais

Retrouvez ici toutes nos ressources « Santé mentale et chômage » pour le canton du Valais.


Genève

Retrouvez ici toutes nos ressources « Santé mentale et chômage » pour le canton de Genève.


Fribourg

Retrouvez ici toutes nos ressources « Santé mentale et chômage » pour le canton de Fribourg.


Personnes sans emploi de plus de 50 ans

Lorsque l’on perd son emploi après 50 ans, il peut être difficile d’en retrouver un rapidement. Les...


Jura

Retrouvez ici toutes nos ressources « Santé mentale et chômage » pour le canton du Jura.


Prendre soin de sa santé physique

Dans des moments plus difficiles comme une période de chômage ou de non-emploi prolongée, il est...


Vaud

Retrouvez ici toutes nos ressources « Santé mentale et chômage » pour le canton de Vaud.


Neuchâtel

Retrouvez ici toutes nos ressources « Santé mentale et chômage » pour le canton de Neuchâtel.


Jeunes et chômage

Choisir un métier, trouver une place d’apprentissage ou la bonne filière d’études, ou encore entrer...


Gérer ses consommations

Lorsqu’une personne se retrouve sans emploi, elle aura peut-être tendance à fumer plus, à consommer...


Top