Parent de jeunes enfants : un travail exigeant à plein temps !

Le développement d’un petit enfant apporte des découvertes et des moments de bonheur. Mais c’est aussi exigeant. Les nuits peuvent être difficiles. Les préoccupations liées à la santé et à la sécurité de l’enfant prennent une place importante dans le quotidien. Ces éléments peuvent être fatigants et fragiliser la santé psychique. C’est important d’oser parler de ces sentiments. Des ressources existent pour vous aider dans ces moments de vie émotionnellement intenses. 

Témoignage de parents

Les premières années de vie d’un enfant 

L’évolution d’un petit enfant dans ses premiers mois et années de vie est particulièrement intense. Chaque jour l’enfant développe de nouvelles compétences, bien souvent sous le regard émerveillé des parents. Pour grandir, l’enfant a besoin d’attention, de tendresse, de soins, de lien. Le ou les parents sont les premiers responsables pour répondre à ces différents besoins. C’est un travail qui demande beaucoup d’énergie et de disponibilité. Après de longues journées et parfois des nuits courtes, la fatigue s’accumule inévitablement. La santé, la sécurité, l’éducation de l’enfant et l’envie de bien faire sont au cœur des préoccupations. Il peut arriver aussi que votre enfant ait des problèmes de santé ce qui peut être source de stress et d’inquiétude pour les parents. Ces éléments peuvent conduire au sentiment d’être dépassé·e. Eprouver parfois de tels sentiments est normal. En parler et trouver du soutien auprès d’une personne de confiance dans votre entourage (grands-parents, membre de la famille élargie, ami·e…) ou d’un·e professionnel·le est important et ne fait pas de vous un mauvais parent, bien au contraire. 
 

En parler et demander du soutien dans son entourage

Chaque situation de parent est différente. Il n’y a pas de « recette toute faite ». Si vous êtes en couple, il peut être précieux de partager ce que vous ressentez avec votre partenaire. Parfois le fait d’évoquer ses propres difficultés permet à l’autre de partager les siennes et de réfléchir ensemble aux soutiens possibles. Par exemple en se répartissant des tâches différemment et/ou en faisant appel à l’aide momentanée d’un parent de la famille élargie, à un·e ami-e ou à un·e voisin·e. 

Vous êtes peut-être seul·e avec votre enfant ou vous pensez qu’il n’est pas possible de parler de vos difficultés avec votre partenaire. Peut-être pouvez-vous en parler à une autre personne de votre entourage en qui vous avez confiance : l’un ou l’autre grand-parent de votre enfant, un·e ami·e proche, un voisin ou une voisine. 

Parler n’est pas la solution à tous les problèmes. Mais parler permet déjà de se libérer d’une pression et de constater que votre père, votre mère, votre ami ou amie ou encore votre voisin ou voisine a aussi connu des moments difficiles dans sa vie de parent.
 

Des ressources auprès de professionnel·le·s

Si vous n’avez personne autour de vous en qui vous avez confiance et/ou que vous vous sentez dépassé·e n’hésitez pas à faire appel à :

  • la ligne de Conseil aux parents de Pro Juventute. Le numéro 058 261 61 61 est accessible jour et nuit et les conseils sont gratuits. 
  • La Main Tendue au numéro 143 vous répond également 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. 
  • vous pouvez aussi parler de vos difficultés avec votre médecin de famille et/ou le pédiatre de votre enfant. 

Par ailleurs, de nombreuses ressources existent pour soulager, conseiller et soutenir les familles. Cette page ne prétend pas faire l’inventaire de toutes les ressources disponibles mais de donner quelques pistes concrètes.

N’hésitez pas à consulter le site Baby Guide, manuel officiel suisse, et/ou à demander une ordonnance à votre médecin pour obtenir gratuitement la version papier de ce guide dans votre pharmacie. Ce manuel propose une information complète et de qualité sur la grossesse, la naissance et les trois premières années de vie de l’enfant. 

La Croix-Rouge Suisse offre des prestations en faveur des familles dans chaque canton : garde d’enfants malades, soutien aux familles… Pour connaître les prestations de la Croix-Rouge Suisse dans votre canton, cliquez ici. 

Des consultations en puériculture existent dans chaque canton. Les infirmières puéricultrices s’occupent des questions liées aux besoins de l’enfant mais aussi des préoccupations des parents (questions, inquiétudes, épuisement). Pour connaître les adresses des centres de votre canton cliquez ici. 

Dans tous les cantons, il existe des lieux d’accueil et d’échange « enfants (âgés de 0 à 5 ans) -parents ». On les appelle parfois les « Maisons vertes ». Ces lieux de rencontre visent à soutenir les parents dans leur rôle et à permettre à l’enfant l’apprentissage de la vie sociale. Pour connaître les adresses de ces lieux d’échange dans votre canton, cliquez ici. 

A lire aussi

Jura

Retrouvez ici toutes nos ressources « Santé mentale et chômage » pour le canton du Jura.


Ressources pour les professionnel·le·s

Différentes ressources sont à disposition des professionnel·le·s qui accompagnent des personnes...


Fribourg

Retrouvez ici toutes nos ressources « Santé mentale et chômage » pour le canton de Fribourg.


Gérer ses consommations

Lorsqu’une personne se retrouve sans emploi, elle aura peut-être tendance à fumer plus, à consommer...


Jeunes et chômage

Choisir un métier, trouver une place d’apprentissage ou la bonne filière d’études, ou encore entrer...


Neuchâtel

Retrouvez ici toutes nos ressources « Santé mentale et chômage » pour le canton de Neuchâtel.


Vaud

Retrouvez ici toutes nos ressources « Santé mentale et chômage » pour le canton de Vaud.


Genève

Retrouvez ici toutes nos ressources « Santé mentale et chômage » pour le canton de Genève.


Prendre soin de sa santé physique

Dans des moments plus difficiles comme une période de chômage ou de non-emploi prolongée, il est...


Valais

Retrouvez ici toutes nos ressources « Santé mentale et chômage » pour le canton du Valais.


Top