S'informer

Trouver le bon rythme pour : 

  • Se tenir inform·é·e…
  • … sans se laisser submerger !
     

Afin de préserver sa santé mentale en cette période particulière, il est important de limiter l’exposition aux informations qui peuvent être bouleversantes et traumatiques, telles que celles sur la guerre en Ukraine. Il ne s’agit pas de se couper totalement de l’actualité, car comprendre ce qui se passe permet de diminuer l’incertitude et peut ainsi aider à éviter la peur et la panique que peut provoquer la désinformation. Néanmoins, il est important de fixer des limites de « consommation » des nouvelles concernant cette crise afin d’éviter une exposition excessive à la couverture médiatique. En effet, une surveillance constante des mises à jour des nouvelles et des flux des réseaux sociaux peut intensifier le sentiment d'inquiétude et d’impuissance et affecte le sommeil et la santé mentale.

En ce sens, il peut être opportun de désactiver les notifications automatiques et de faire une pause avec les actualités. En fixant des limites à la quantité de nouvelles que l’on lit, regarde ou écoute, il y aura plus de temps à disposition pour se concentrer sur sa vie et les actions sur lesquelles vous avez le contrôle, tout comme pour se consacrer aux activités qui font du bien.

Il importe également de porter une réelle attention aux sources d’information consultées : choisissez un média sérieux, fiable, objectif et qui ne soit pas trop « dramatisant » et / ou sensationnaliste. Les fausses nouvelles (intox) contaminent notre vie et circulent très facilement et rapidement sur les réseaux sociaux, venant brouiller les pistes entre fausses peurs et vrais risques. Ces intox sont diffusées de manière délibérée – pour des raisons économiques, politiques, idéologiques – avec pour objectif de manipuler : en jouant avec nos émotions, les fake news sèment le doute et alimentent les peurs. Il est donc essentiel de porter un regard critique sur les informations qui circulent sur les réseaux sociaux, de vérifier les sources de ces informations ainsi que les faits avancés en allant se documenter dans des médias considérés comme sérieux.

Et de se rappeler qu’il vaut toujours mieux privilégier toujours la qualité de l’information plutôt que la quantité.

Ressources

Les numéros 143 – La Main Tendue – et 147 pour les enfants et les jeunes sont atteignables 24H/24, 7 jours sur 7

Croix-Rouge suisse-migesplus : Informations pour les personnes réfugiées d’Ukraine

Vaud : Informations utiles & Hotline Ukraine, du lundi au vendredi de 9h00 à 18h00 –  058 715 11 07

Neuchâtel : Informations sur la situation (arrivée en Suisse, hébergement, assistance, accès aux soins, scolarisation, etc.)

A lire aussi

Vaud

Retrouvez ici toutes nos ressources « Santé mentale et chômage » pour le canton de Vaud.


Jura

Retrouvez ici toutes nos ressources « Santé mentale et chômage » pour le canton du Jura.


Fribourg

Retrouvez ici toutes nos ressources « Santé mentale et chômage » pour le canton de Fribourg.


Prendre soin de son mental

Ne pas laisser toute la place aux pensées tournées vers l’anxiété et la peur  Apprendre à...


Genève

Retrouvez ici toutes nos ressources « Santé mentale et chômage » pour le canton de Genève.


Apprivoiser son anxiété

L’anxiété et la peur sont normales et même utiles car elles peuvent nous faire réagir, mais elles...


S'informer

Trouver le bon rythme pour :  Se tenir inform·é·e… … sans se laisser submerger !  


Valais

Retrouvez ici toutes nos ressources « Santé mentale et chômage » pour le canton du Valais.


Ressources pour les professionnel·le·s

Différentes ressources sont à disposition des professionnel·le·s qui accompagnent des personnes...


Neuchâtel

Retrouvez ici toutes nos ressources « Santé mentale et chômage » pour le canton de Neuchâtel.


Top