Conséquences économiques

Eprouver de l’inquiétude, voire de l’angoisse, face à l’incertitude du présent et de l’avenir est normal. Dans un tel contexte, quelques pistes peuvent aider.

  • Il est important de partager ses craintes et préoccupations afin de ne pas rester seul.e avec celles-ci 
  • Chaque acteur économique se trouve dans une situation différente. Si tous les types de situations ne sont pas encore prises en compte de manière satisfaisante, les solutions fédérale et cantonales évoluent ; renseignez-vous en contactant les adresses de votre canton, votre fédération professionnelle ou votre syndicat
  • N’oubliez pas que vous n’êtes pas seul.e ; c’est toute la société qui est touchée. Les autorités politiques, les acteurs économiques et sociaux se mobilisent et devront le faire bien après la fin de la pandémie pour soutenir la relance de l’économie
     

Avec la pandémie liée au nouveau Coronavirus c’est toute l’économie qui se trouve en grande difficulté. Indépendants, responsables de PME, directeurs.trices et/ou chef.fe.s des ressources humaines de grandes entreprises, associations, professionnels de la culture ou encore salarié.e.s risquant de perdre leur emploi, nombreux sont les acteurs économiques et sociaux qui sont fortement fragilisés par la situation et inquiets pour l’avenir de leur entreprise et pour leur propre avenir.
 
Vous en faites peut-être partie et vous êtes préoccupé.e, peut-être même angoissé.e ; cela est normal. Il est important de se renseigner sur les possibilités de soutien. La Confédération et les cantons ont mis en place des mesures qui évoluent régulièrement. Votre fédération professionnelle ou votre syndicat peut certainement aussi vous renseigner. 

Psychologiquement, il est important de prendre soin de soi. En se rappelant qu’on n’est pas seul.e.s à traverser cette situation et en conservant l’espoir. Les autorités politiques, les acteurs économiques et sociaux se mobilisent et devront continuer à le faire après la fin de la pandémie pour soutenir la relance de l’économie, et cela dans l’intérêt de toute la société. N’hésitez pas à confier vos inquiétudes à une personne de confiance. Si vous ne souhaitez pas en parler avec vos proches, vous pouvez en parler avec votre médecin de famille ou encore faire appel, en tout temps, à la Main Tendue au 143 qui offre une écoute 24h/24. Certains cantons ont également mis sur pied des hotlines psychologiques.
 

INFORMATIONS SUR LE SOUTIEN AUX ENTREPRISES

RESSOURCES

Top